search

DYNASTY

3,50 €

Les Rois retrouvent toujours leurs Reines !

Mélangez un jeu de cartes. Faites-le aussi mélanger par deux ou trois spectateurs puis posez-le sur la table. Retournez les cartes les unes après les autres telles qu’elles se présentent. S’il s’agit d’une dame ou d’un roi, la carte sera posée (face en bas en 2 rangées de 4 cartes chacune. Vous faites ce que vous dites. A la fin vous retournez les couples de cartes ainsi formés. Incroyable : chaque roi est flanqué de sa reine ! C’est totalement improbable car ce sont les spectateurs qui ont mélangés eux-mêmes les cartes à fond et cela à plusieurs reprises ! Dernier détail : le jeu est normal !

Quantité

Les Rois retrouvent toujours leurs Reines !

Tout en mélangeant un jeu de 52 cartes, évoquez les grandes dynasties qui ont régnées sur l’Europe : les Bourbons, les rois d’Espagne, d’Italie, etc. Malgré les remous de l’Histoire, ces familles sont restées très unies… Il en va de même avec les rois et les reines d’un jeu de cartes, dites-vous, Rien ne peut les séparer…

Invitez une personne de l’assistance à couper le jeu et à effectuer un mélange en queue d’aronde. Un autre spectateur est prié, lui aussi, de mêler les cartes sur le même mode. Voilà ; dites-vous, les cartes sont à présent battues à fond. Je vais, maintenant, retourner chaque carte face en l’air en les prélevant, l’une après l’autre, sur le dessus du jeu. S’il s’agit d’un roi ou d’une reine, je les poserais à l’écart au fur et à mesure que ces têtes couronnées feront leur apparition.

Vous vous exécutez. Un premier roi se présente à la neuvième position (admettons !). Vous le posez face en bas. Puis vous continuez à prélever les cartes et à les écarter sauf s’il s’agit d’un roi ou d’une reine. Une dame apparait en 13ème position (admettons), un autre roi quelques cartes plus loin et ainsi de suite.

A la fin vous avez devant vous une rangée de chaque fois deux cartes faces en bas.

Les remous de l’Histoire (allusions à tous vos mélanges) n’ont eu aucun effet sur les liens qui unissent ces familles régnantes. Regardez : et vous retournez chaque couple. C’est incroyable : le roi de carreau est flanqué de la reine de carreau, le roi de trèfle est en compagnie de la dame de trèfle, etc…

                                  

Points forts :

  • Dans ce tour il n’y a pas l’ombre d’une manipulation. D’ailleurs comment pourrait-il en être autrement puisque les spectateurs sont les seuls à manier les cartes !
  • Les spectateurs mélangent réellement à deux ou trois reprises les cartes.
  • Vous ne trichez à aucun moment : les cartes sont librement coupées par les spectateurs puis mélangées dans la foulée. Vous ne touchez, ni ne maniez pour ainsi dire le jeu d’aucune manière, avant de retourner les cartes faces en haut dans l’ordre (dans le désordre serait plus juste !) que les hasards des mélanges ont imprimés au jeu. Dès qu’il s’agit d’un roi ou d’une reine, la carte est posée à l’écart pour former au fur et à mesure, une rangée de quatre cartes.
  • Durant toute la routine vous ne procédez à aucun échange secret, ou tripatouillage d‘aucune sorte. A la limite, TOUTES les opérations pourraient être effectuées par les spectateurs eux-mêmes.
  • Réfléchissez : le tour est impossible puisque l’ordre des cartes vous échappe dès lors que les spectateurs mélangent eux-mêmes les cartes !

Notice explicative de 6 pages en français – Format : 21 x 29.7 cm

Disponible par retour sous format PDF

NOT-899